Les mains dans l’Argile (Festival Djaram’Art 2016)

À l’occasion de la quatrième édition du Festival Djaram’Art, nous avons eu le plaisir d’accueillir Gaëtane Reginster du Théâtre de la Guimbarde.

Grâce à la manipulation de l’argile les enfants sont amenés à faire appel à leur imaginaire en éveillant leur curiosité.

DSC_0012.JPG

Le mot de Gaëtane

« Lors de cette proposition artistique, ma présence consiste essentiellement à offrir les conditions d’une exploration libre et gratuite, sans aucun objectif de résultat. Présenter au tout-petit un espace où il peut engager pleinement son corps et ses sens et nourrir son imaginaire, c’est l’aider à s’éveiller, à enrichir son monde intérieur et à grandir. Il peut alors se laisser aller pleinement au plaisir de découvrir la matière, de la manipuler, de la transformer, d’expérimenter.

Une seule consigne : c’est le tout-petit qui guide l’adulte et l’invite à vivre une découverte sensorielle et non l’inverse. Jouer avec la terre – et quand les tout-petits jouent, ils font « leur  travail » – est l’occasion d’éprouver des sensations contrastées: frais, tiède, lisse, rugueux, humide, sec, souple, dur, compact, friable,…

L’argile sénégalais était différent de celui que l’on trouve en Belgique, plus collant sans doute, mais tout autant jubilatoire »

 

Publicités